LE VRAI DU FAUX?

Quand sens et satisfaction au travail riment avec bonne santé mentale

Ce document est réservé à l'usage exclusif de et ne peut faire l'objet d'aucune autre utilisation ou diffusion auprès de tiers. Tous droits réservés, Global-Watch ®

Légende: Recommandation de notre expert

Conseiller-expert :

Étienne Fouquet, chercheur doctoral, Université de Sherbrooke

Rédacteurs :

Rachèle HÉBERT, professionnelle de recherche, Université de Sherbrooke
Marie-Eve MAJOR, professeure agrégée en ergonomie, Faculté des sciences de l’activité physique, Université de Sherbrooke
Rébecca LEFEBVRE, professionnelle de recherche, Université de Sherbrooke

Le sens au travail est un phénomène de plus en plus populaire lorsqu’il est question de la santé organisationnelle. Plus précisément, il semblerait que le sens au travail, lorsque celui-ci vient de pair avec la satisfaction au travail, améliore la santé mentale des salariés/employés. En quoi ces mécanismes sont-ils interreliés et quels bénéfices les organisations peuvent-elles en retirer? Pour répondre à ces questions, nous avons interprété l’étude d’Allan et ses collègues, publiée en 2017, qui visait à : 1) évaluer la perception de perte de sens au travail comme prédicteur de la dépression, de l’anxiété et du stress et 2) déterminer l’influence de la satisfaction au travail sur le sens au travail et sur la santé mentale.

Qu’entend-on par :

Perception du sens au travail

On parle de la perception du sens au travail lorsqu’une personne juge le travail qu’elle fait comme ayant de l’importance, de la valeur et une utilité en fonction de ses propres idéaux et de ses propres normes. Le travail dit significatif (sens au travail) doit pouvoir répondre à la question: « pourquoi suis-je ici? ».

Il est pertinent de distinguer les termes sens au travail, qui réfère au sens qu’une personne perçoit dans le travail qu’elle réalise, et sens du travail, qui réfère à la valorisation sociale que représente un travail.

Le sens au travail a déjà été associé à un meilleur engagement des salariés/employés au travail et à une motivation et une satisfaction au travail supérieures.

SATISFACTION AU TRAVAIL

La satisfaction au travail est l’évaluation positive d’un salarié/employé envers son travail par rapport à ses expériences professionnelles et à ses attentes. Autrement dit, un salarié /employé est satisfait par son travail si ce travail répond à ce qu’il attend d’un emploi.

Santé mentale

Dans le cadre de l’article que nous analysons, une bonne santé mentale réfère à une absence de dépression, d’anxiété et de stress chez le salarié/employé.

Malgré tout, il convient de définir ce concept. Ainsi, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la santé mentale comme un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté*.
* Organisation Mondiale de la Santé (2018). En ligne

Que révèlent les résultats de l’étude?

VRAI!

Le sens au travail et la satisfaction améliorent la santé mentale des salariés/employés. Toutefois, pour y parvenir, l’un ne peut aller sans l’autre!

Résultats de l’étude
Piste d’interprétation

Prises séparément, la perception du sens et la satisfaction au travail ne semblaient pas suffisantes pour améliorer ou influencer positivement la santé mentale.

  • Le fait d’être capable de répondre à la question « pourquoi suis-je ici? » n’est pas suffisant pour éliminer le stress et l’anxiété au travail. En effet, une personne peut percevoir très clairement que son travail répond à ses idéaux et tout de même éprouver du stress et de l’anxiété.
  • Le fait qu’un salarié/employé se dit satisfait au travail démontre que son travail répond à ses attentes envers son emploi. Il serait ainsi davantage motivé à réaliser ses tâches quotidiennes, mais pas nécessairement en meilleure santé mentale.

C’est qu’en fait, la perception du sens au travail et l’expérience d’une satisfaction au travail améliorent la santé mentale quand elles agissent en tandem!

  • De façon générale, les participants de l’étude qui percevaient du sens dans leur travail ET de la satisfaction envers celui-ci démontraient moins d’anxiété, de stress et de dépression.
  • C’est donc le tandem de la perception du sens au travail et de la satisfaction au travail qui a un effet bénéfique sur la santé mentale des salariés/employés!

Méthode

Des travailleurs provenant de différents secteurs d’activités et plusieurs nationalités devaient répondre à un questionnaire en ligne.

  • 212 salariés/employés
  • Âge moyen = 42 ans (18-65 ans)
  • Ethnicités multiples

Dans le questionnaire, 3 concepts étaient mesurés, à savoir la perception du sens au travail, la satisfaction au travail et la santé mentale.

Parce qu’il faut toujours interpréter une étude avec prudence
Bien qu’il s’agisse d’une étude de qualité, la méthode de recrutement utilisée n’est pas clairement identifiée, ce qui nous amène à vous recommander de l’interpréter avec prudence, comme pour toute étude qui comporte des limites.

 

Pistes d’action pour les employeurs

Des actions simples et pratiques peuvent être mises en place auprès des salariés/employés pour améliorer la perception du sens au travail et la satisfaction envers l’emploi.

*Les formations « à la carte » peuvent provenir de propositions des salariés/employés eux-mêmes. Ainsi, les salariés/employés peuvent prendre en charge leur propre développement de compétences, ce qui contribue à une perception du sens au travail et à une satisfaction plus élevée.

Piste d’action

Précision

Exemple

Utiliser les forces individuelles au travail

  • Apprendre à connaître les salariés/employés pour les mobilis
  • Instaurer une culture de collaboration
  • Servir une cause plus grande que soi
  • Connaître les forces des salariés/employés et leur attribuer des tâches, même les plus simples, en fonction de leurs forces.
  • Favoriser l’autonomie des salariés/employés dans leurs champs de compétence : ils attribueront la confiance qui leur est portée à un sentiment de compétence et auront la latitude nécessaire pour attribuer un sens à leur travail.
  • Offrir des formations « à la carte* » aux salariés/employés, en fonction de leurs expertises. Un sentiment de compétence accru amènera une satisfaction au travail supérieure.
  • Embaucher des salariés/employés en fonction de leur capacité à collaborer avec des personnes dont les forces sont complémentaires plutôt que similaires. Les équipes multidisciplinaires sont aussi plus efficaces et innovantes!
  • Prendre en compte les suggestions des salariés/employés. Cette pratique est de plus en plus prisée par les grandes organisations en technologies de l’information et porte fruit : les bonnes idées peuvent venir de partout, il ne faut pas négliger ces sources!
  • Donner de la rétroaction le plus souvent possible aux salariés/employés. Une rétroaction positive amènera une satisfaction au travail améliorée. Il ne faut toutefois pas négliger la rétroaction corrective. Cela est particulièrement vrai pour les milléniaux : guider les salariés en vue d’une amélioration démontre une croyance en leur avenir et leur potentiel.
  • Souligner les réussites. Par exemple, une activité de groupe ou un 5 à 7 peuvent contribuer à favoriser une meilleure cohésion et une meilleure collaboration des équipes de travail.
  • Mettre en valeur les politiques de développement durable et les bons coups de l’organisation envers la société. Il en résultera une plus grande fierté à s’associer à l’organisation.

Recommandations de notre expert

Dans les organisations, il n’est pas rare de voir la mise en place d’un système de récompenses pour augmenter le sentiment de satisfaction des salariés/employés :

  • Il faut toutefois être prudent avec ce genre de mesures.
  • Il a été démontré qu’une récompense (p. ex. : un bonus sur le salaire ou un trophée) peut avoir un effet négatif sur le sens au travail du salarié/employé.

Pourquoi? Un salarié/employé qui perçoit du sens dans son travail ressent une cohérence entre ce qu’il fait et ce à quoi il aspire dans sa vie professionnelle :

  • La récompense a pour effet de donner l’impression qu’on ne travaille pas en fonction de ses propres aspirations, mais en fonction de ce que l’on attend de nous.
  • Une solution plus efficace serait une récompense dite « symbolique », comme de mentionner l’appréciation des efforts d’une personne ou encore de souligner les réussites des salariés/employés dans une publication à l’interne.

POUR CITER CETTE INTERPRÉTATION SCIENTIFIQUE GLOBAL-WATCH

Fouquet, É., Hébert, R., Major, M.-E., Lefebvre, R. (2018). Quand sens et satisfaction au travail riment avec bonne santé mentale. Interprétation scientifique Global-Watch disponible au www.global-watch.com

POUR CITER L’ARTICLE ORIGINAL DES AUTEURS DE L’ÉTUDE

Allan, B. A., Dexter, C., Kinsey, R., & Parker, S. (2018). Meaningful work and mental health: job satisfaction as a moderator. Journal of Mental Health, 27(1), 38-44. The International Journal of Human Resource Management.

Pin It on Pinterest