LE VRAI DU FAUX

La démarche Kaizen peut améliorer le bien-être de vos salariés

Ce document est réservé à l'usage exclusif de et ne peut faire l'objet d'aucune autre utilisation ou diffusion auprès de tiers. Tous droits réservés, Global-Watch ®

Légende: Recommendation of our expert

Conseiller expert:

Michel PÉRUSSE, professeur associé, Université de Sherbrooke

Rédacteurs:

France ST-HILAIRE, professeure agrégée en gestion des ressources humaines, Université de Sherbrooke

Étienne FOUQUET, auxiliaire de recherche, Université de Sherbrooke

Maude VILLENEUVE, professionnelle de recherche, Université de Sherbrooke

Rébecca LEFEBVRE, professionnelle de recherche, Université de Sherbrooke

Cette initiative a été rendue possible grâce à une collaboration avec l’Université de Sherbrooke.

Les méthodes d’amélioration continue japonaises telles que le Kaizen gagnent en popularité dans les organisations occidentales depuis les dix dernières années. Méthodes décriées puisqu’elles sont pour certains dénaturées et utilisées pour augmenter le rythme de production, le Kaizen pourrait-il aussi améliorer le bien-être psychologique chez les salariés?

von Thiele Schwarz et ses collègues (2017) ont mené deux études pour comprendre le lien entre le bien-être des salariés et les interventions. Ils cherchaient à savoir si:

  • le Kaizen peut être directement lié à un meilleur bien-être des salariés;
  • le Kaizen peut avoir un effet bénéfique sur le bien-être des salariés lorsqu’il est utilisé comme un moyen pour améliorer la gestion des facteurs de risque de l’environnement de travail;
  • les interventions par le Kaizen peuvent transformer la façon de travailler en organisation.

Qu’entend-on par : Kaizen?

Le Kaizen fait partie des méthodes « lean », une approche de gestion de la production qui se veut légère et efficace où l’on cherche à augmenter la valeur d’un produit pour un client en diminuant les pertes dans le processus, notamment en termes de temps.

DÉFINITION DE L’EXPERT 

Le Kaizen est :

  • une méthode d’amélioration continue en douceur, par de petites actions au quotidien (par opposition au changement drastique ou à l’innovation radicale).
  • une approche de gestion de la qualité qui vise à réduire les pertes de temps, de matériel, d’espace ou d’efficacité par l’amélioration des méthodes, des procédés ou de l’organisation.
  • une approche essentiellement participative, dans tous les cas, l’intervention se fait en groupe avec l’implication de quelques salariés.

Une méthode de gestion visuelle : les tableaux kaizen

  • La méthode Kaizen peut impliquer l’utilisation de nombreux outils : Kanban, PokaYoke, 5S (ces derniers étant d’autres exemples d’outils visuels  « lean », tels que des affiches, des formes, des couleurs pour rendre les tâches visuellement claires).
  • L’utilisation du management visuel (« visual management ») est pratique courante dans les méthodes Kaizen puisque la visualisation favorise l’appropriation du projet par les participants.

Les tableaux servent à illustrer l’ensemble du processus, et à contribuer au suivi de l’implantation des améliorations proposées et à l’évaluation de leurs résultats.

 

Risques psychosociaux

Les risques psychosociaux sont les éléments de l’environnement de travail (p. ex. : surcharge de travail, problèmes et conflits de rôles, horaires inadaptés, insuffisance de coordination du travail) qui n’ont pas de substance physicochimique, mais qui peuvent néanmoins porter atteinte à la santé physique ou psychologique des salariés.

Que révèlent les résultats de l’étude?

Vrai ! LA MÉTHODE KAIZEN PEUT AMÉLIORER LE BIEN-ÊTRE DES EMPLOYÉS. 

  • Amélioration de la gestion des risques psychosociaux                                         
    • Par son mode participatif, la méthode Kaizen peut être utilisée comme un moyen d’améliorer la gestion des risques psychosociaux et comme un moyen de changer la façon dont le travail est organisé.
    • Le Kaizen favorise ainsi indirectement le bien-être des salariés.
    • Le Kaizen augmente le pouvoir décisionnel des salariés sur leur travail en favorisant le dialogue sur les processus et les possibilités d’agir positivement sur les problèmes psychosociaux.
  • Intégration des objectifs de l’organisation et des salariés
    • Plus la méthode Kaizen intègre à la fois les objectifs des salariés et de l’organisation, plus les salariés ressentent du bien-être
  • Existence préalable de la satisfaction au travail des salariés  : un levier à une méthode Kaizen pour promouvoir le bien-être
    • La satisfaction au travail des salariés, préalable à l’utilisation de la méthode Kaizen, favorise le succès de la méthode et donc le bien-être des salariés.
    • De par son caractère participatif, la méthode Kaizen est encore plus efficace quand les salariés sont préalablement satisfaits, puisque le travail d’équipe s’en trouve facilité et qu’il y a une certaine ouverture sur le changement.

Méthode

Étude 1 : Dans un bureau de poste danois, l’outil du tableau Kaizen comme méthode participative a été utilisé pour évaluer l’amélioration du bien-être des salariés. Pour y arriver, deux groupes de participants ont été suivis en deux temps :

  • Deux temps d’analyse : à 0 mois et 12 mois pour les deux groupes.
  • Nombre de participants : 140 dans le groupe 1 et 137 dans le groupe 2.
  • Âge moyen : 42,2 ans dans le groupe 1 et 46 ans dans le groupe 2.

 

Étude 2 : Dans un hôpital suédois, l’outil du tableau Kaizen comme méthode participative a été utilisé pour évaluer le bien-être des salariés. Pour y arriver, deux groupes de participants ont été créés de façon aléatoire afin de représenter l’ensemble des différentes unités de l’hôpital. Un premier groupe où l’intervention par le tableau Kaizen a été utilisée et l’autre où aucun changement n’a été apporté dans le travail :

  • Trois temps d’analyse : à 0 mois, 12 mois et 24 mois pour les deux groupes.
  • Nombre de participants : 171 personnes dans le groupe d’intervention et 204 dans le groupe contrôle.
  • Âge moyen : 45,8 ans dans le groupe d’intervention et 44,1 ans dans le groupe contrôle.

 

Parce qu’il faut toujours interpréter une étude avec prudence

Normalement, l’évaluation de la réussite de la méthode Kaizen en organisation est plus efficace lorsqu’on observe son effet sur un groupe d’individus. Bien que cette étude se base sur l’analyse de deux groupes, le bien-être a été évalué de façon individuelle auprès de chaque salarié. Ainsi, il serait intéressant que d’autres études valident l’efficacité de la méthode Kaizen au niveau de ses effets sur le bien-être individuel, puisque ce n’est pas commun.

Pistes d’action pour les employeurs

Clarification de notre expert

Le Kaizen n’est que l’une des formes d’intervention participative qui sont de plus en plus privilégiées dans les organisations. On peut penser entre autres aux interventions organisationnelles mises sur pied pour contrer les effets néfastes du stress.

Si la portée du Kaizen est plus limitée puisque l’intervention est de plus courte durée et moins complexe qu’une intervention organisationnelle, ces deux types d’interventions partage le même « ingrédient actif » : l’implication active des employés dans l’identification des facteurs de risque psychosociaux et dans la proposition et la validation de solutions. Si cela fonctionne pour les problèmes d’opération et de logistique, l’article interprété ici semble montrer que cela fonctionne également pour la gestion des risques psychosociaux.

Les auteurs de l’étude vous recommandent des actions concrètes pour implanter la méthode Kaizen dans le but d’améliorer le bien-être des salariés.

 

Piste d’action Exemple de mesure organisationnelle
  • Utiliser les tableaux Kaizen.

 

  • L’aspect visuel des tableaux Kaizen a contribué à maintenir l’entrain en servant de rappel pour les activités d’intervention. L’expérience montre que les outils de gestion visuelle sont utiles pour toutes les formes d’implantations de mesures correctives ou préventives.
  • Utiliser la méthode des tableaux Kaizen pour améliorer la gestion des risques psychosociaux et, par conséquent, favoriser un meilleur bien-être chez les salariés.
  • L’ingrédient actif de la recette est l’implication active des employés dans l’identification des facteurs de risque psychosociaux et dans la proposition et la validation de solutions.
  • Utiliser la méthode Kaizen peut être aussi efficace que l’intervention d’un consultant en milieu de travail. Il va sans dire qu’un outil ne remplacera jamais à lui seul l’expertise d’un intervenant spécialisé.
  • Les intervenants en milieu de travail et les organisations devraient explorer les outils existants dans leurs systèmes de gestion de la performance qui peuvent être utilisés ou adaptés pour améliorer la gestion des risques psychosociaux.

Analyse à télécharger

TÉLÉCHARGEZ L’ANALYSE SCIENTIFIQUE

  

POUR CITER CETTE INTERPRÉTATION SCIENTIFIQUE GLOBAL-WATCH

Pérusse, M., St-Hilaire, F., Fouquet, É., Villeneuve, M., Lefebvre, R. (2018). La démarche Kaizen peut améliorer le bien-être de vos salariés. Interprétation scientifique Global-Watch disponible au www.global-watch.com

POUR CITER L’ARTICLE ORIGINAL DES AUTEURS DE L’ÉTUDE

von Thiele Schwarz, U., Nielsen, K. M., Stenfors-Hayes, T., & Hasson, H. (2017). Using Kaizen to improve employee well-being: Results from two organizational intervention studies. Human Relations, 70(8), 966-993.

Aussi disponible sur global-watch.com

Pin It on Pinterest