Le présentéisme contribue-t-il à la santé et la performance?

Ce document est réservé à l'usage exclusif de et ne peut faire l'objet d'aucune autre utilisation ou diffusion auprès de tiers. Tous droits réservés, Global-Watch ®

Interprétation scientifique

Le médecin m’a conseillé de me reposer afin que je guérisse de mon problème de santé, mais je dois absolument aller travailler et finir mon rapport, ou il sera trop tard! Tout le monde ou presque est déjà allé travailler en étant malade. Généralement, le fait de travailler en étant malade, phénomène connu sous le nom de présentéisme, génère une perte de productivité et des coûts élevés pour les employeurs. Et si le présentéisme pouvait avoir des aspects positifs qui sont négligés? Par exemple, si le fait de travailler malgré la maladie aidait les salariés à maintenir un certain niveau de productivité et à apaiser leurs craintes de prendre du retard? Et si le fait de travailler malgré la maladie contribuait à leur implication dans leur travail et facilitait leur retour au bureau? Dans leur article de 2019, Maria Karanika-Murray et Caroline Biron évoquent 4 types de présentéisme et décrivent de quelle façon ces 4 types sont influencés par les capacités internes et les ressources professionnelles d’un employé.

Expertes

Maria KARANIKA-MURRAY, professeure agrégée, Nottingham Trent University, Royaume-Uni

 Caroline BIRON, Professeure titulaire, Université Laval et Directrice du Centre d’expertise en gestion de la santé et de la sécurité du travail et chercheuse au Centre de recherche en santé durable VITAM, Québec, Canada

Auteures

Kimberly SHARPE, auxiliaire de recherche, Université de la Colombie-Britannique, Canada

Marie-Élise LABRECQUE, coordonnatrice de recherche, Université de Sherbrooke, Québec, Canada

Cette initiative a été rendue possible grâce à une collaboration avec l’Université de Sherbrooke.

QU’ENTEND-ON PAR :

Présentéisme

Selon la définition standard, le présentéisme désigne le fait de travailler en étant malade. Les auteures définissent le présentéisme comme un comportement adaptatif visant à équilibrer la santé et les performances au travail.

Il est adaptatif parce qu’il vise un objectif pour les salariés qui se présentent malgré la maladie. Ce choix est motivé par des facteurs individuels (culpabilité, problèmes financiers, personnalité, etc.) et professionnels (surcharge de travail, volonté de ne pas décevoir ses collègues, recevoir des commentaires positifs du superviseur, etc.).

 

Capacités internes

Ressources mentales, physiques ou physiologiques disponibles selon l’état de santé.Elles aident à définir les limites des capacités des présentéistes (salariés qui travaillent en étant malades) en cas de problèmes de santé et sont propres à leur état de santé à ce moment-là.

 

Ressources professionnelles

Ressources sur lesquelles les présentéistes peuvent compter pour les soutenir lorsqu’ils travaillent malgré la maladie. Elles contribuent à définir le type de présentéisme en offrant aux salariés la flexibilité leur permettant de tirer le meilleur parti de leurs capacités internes et de s’adapter aux exigences de performance.

Un milieu de travail proposant les ressources professionnelles adéquates et pertinentes (pour le salarié en question au moment spécifique où il en a besoin) peut aider les salariés à rester au travail et maintenir un certain niveau de performances sans aggraver leur état de santé, voire même contribuer à leur rétablissement.

Exemples : soutien social de la part des collègues de travail ou modalités de travail souples qui permettent aux présentéistes de travailler à domicile.

 

Référence complète

Karanika-Murray, M. & Biron, C. (2019). The health-performance framework of presenteeism: Towards understanding an adaptive behaviour (Cadre santé-performances du présentéisme : vers une meilleure compré-hension d’un comportement adaptatif). Human Relations, 1-20. https://doi.org/10.1177/0018726719827081

Méthode

Les auteures se fondent sur les publications et la théorie académique existantes pour proposer 4 types de présentéisme pour les maladies aiguës ou chroniques et non contagieuses et pour décrire le rôle des capacités internes et des ressources professionnelles dans le cadre du présentéisme.

Quels sont les résultats de l’étude?

Les auteures proposent 4 types de présentéisme :

Présentéisme fonctionnel
Ajustement optimal visant l’équilibre entre les problèmes de santé et les exigences de performances (maintien d’un certain niveau de productivité tout en assurant le rétablissement)

  • La disponibilité des ressources internes et externes est essentielle au maintien de la performance car elle permet aux salariés d’ajuster leur performance au travail tout en préservant ou en améliorant leur état de santé.
  • La durabilité est garantie parce que les employés travaillent dans la limite de leurs ressources disponibles.
  • Un environnement de travail positif joue un rôle clé dans la promotion du présentéisme fonctionnel.
  • Les employés adoptent le présentéisme pour diverses raisons et présentent des problèmes de santé différents. Un milieu de travail positif favorise un sentiment de sécurité psychologique, de confiance et d’ouverture permettant d’ajuster et de négocier la façon dont les objectifs professionnels sont atteints tout en adaptant la charge de travail aux capacités des salariés pendant leur maladie.

Présentéisme thérapeutique
Le fait d’être au travail a un effet thérapeutique sur la santé des salariés mais le maintien de leur performance est secondaire

  • L’engagement au travail (préservation des routines de travail, camaraderie entre collègues, engagement dans des activités productives, etc.) peut pallier les effets négatifs du présentéisme et contribuer à préserver les liens des salariés avec le milieu de travail, facilitant ainsi leur rétablissement à long terme malgré une baisse de leur performance à court terme.
  • Il s’apparente plus ou moins à un retour progressif au travail où le fait d’être présent peut contribuer au rétablissement et au maintien des liens avec le milieu de travail.
  • Il peut s’observer plus fréquemment chez les salariés dont la situation personnelle est difficile (par exemple, ceux qui doivent s’occuper d’un enfant ou d’un parent malade et qui considèrent leur lieu de travail comme un refuge).

Présentéisme excessif
La performance au travail prime sur le rétablissement des problèmes de santé

  • Un engagement excessif envers son travail afin de maintenir un certain niveau de performance au détriment de sa propre santé peut limiter les possibilités de rétablissement, voire détériorer la santé.
  • Le travail sans limites, les exigences professionnelles et une orientation positive envers le travail (lorsque les salariés sont trop impliqués ou surengagés) peuvent affecter la capacité des salariés à se rétablir en dehors des heures de travail.
  • Ce type de présentéisme est souvent lié à la dépendance au travail.

Présentéisme dysfonctionnel
Le fait d’être au travail entraîne à la fois une détérioration de la santé et une performance médiocre

  • Ce type de présentéisme n’est pas soutenable et peut engendrer un absentéisme pour cause de maladie ou une détérioration de la santé future. Lorsque les exigences professionnelles prévalent sur le rétablissement et lorsque l’état de santé est ingérable, la santé et la performance sont affectées.
  • Les salariés qui disposent de peu de ressources (qui manquent de soutien sur leur lieu de travail ou de possibilités d’ajustement) peuvent être particulièrement vulnérables à d’autres problèmes de santé et de performance.

Les 4 types de présentéisme ne sont pas figés dans le temps :

Certains types de présentéisme doivent être temporaires car ils ne sont pas viables à long terme. Par exemple, le présentéisme dysfonctionnel ne peut être adopté qu’à court terme parce qu’il entraîne une baisse de la performance et une détérioration de la santé.

L’état de santé s’améliore ou s’aggrave au fil du temps. Par exemple, dans le cadre du présentéisme thérapeutique, l’amélioration de la santé d’un salarié lui permet de concentrer davantage son énergie sur les exigences de performance et d’adopter un présentéisme fonctionnel.

Les effets positifs du présentéisme sur la performance peuvent être de courte durée et le risque d’altération de la santé peut augmenter à long terme. Par exemple, si le présentéisme peut aider les salariés à respecter leurs délais, des périodes de présentéisme plus fréquentes ou prolongées peuvent avoir des conséquences négatives sur la santé (absence pour cause de maladie ou trouble cardiovasculaire, par exemple).

Des ressources professionnelles flexibles et un milieu de travail qui favorise l’autonomie sont indispensables afin que les présentéistes fassent preuve d’un présentéisme fonctionnel :

  1. Les ressources sont utilisées différemment ou ont des effets différents à travers les 4 types de présentéisme. Les salariés qui disposent de davantage de ressources sont mieux placés pour les utiliser afin de s’adapter aux exigences de performance et de préserver leur santé.
    Par exemple : dans les environnements riches en ressources, les salariés peuvent réorganiser les tâches et les horaires de travail, déléguer des tâches ou travailler à distance ou à domicile. Les salariés peuvent également sous-utiliser les ressources disponibles si d’autres conditions ne sont pas aussi favorables. Par exemple, ils peuvent hésiter à profiter de modalités de travail flexibles s’ils craignent d’être pénalisés ou s’ils perçoivent un manque de soutien de la part de leurs collègues.
  2. La disponibilité de ressources professionnelles offrant la flexibilité nécessaire pour s’adapter aux exigences de performance malgré des problèmes de santé peut favoriser la motivation autonome. En d’autres termes, la motivation est autodéterminée et repose sur la conviction que l’adoption d’un certain comportement est conforme aux objectifs et à la volonté intrinsèques du salarié.[1] La motivation autonome est associée au bien-être, à la satisfaction au travail et à l’engagement ainsi qu’à la performance professionnelle.
  3. Les ressources professionnelles qui favorisent la flexibilité et l’autonomie soutiennent également l’adoption du présentéisme fonctionnel. Les politiques et pratiques organisationnelles (horaires flexibles, télétravail, partage de poste, travail à temps partiel) ainsi que les ressources psychosociales (soutien des collègues et de la direction, contrôle de son travail, etc.) peuvent aider les salariés à équilibrer leurs responsabilités professionnelles avec leur rétablissement.
    Par exemple : les responsables qui soutiennent les salariés qui travaillent en étant malades et leur fournissent des objectifs et des attentes clairs peuvent contribuer à réduire la perte de productivité à long terme.

Pistes d’action pour les employeurs

Adoptez une approche orientée vers la personne afin de comprendre le présentéisme et le comportement d’absentéisme

  • Les organisations devraient instaurer une culture d’ouverture et de confiance et encourager l’application de modèles de leadership sincères afin de créer des environnements de travail positifs.
  • Les responsables doivent être sensibles et désireux de comprendre les besoins particuliers des salariés à un moment donné. Il est important de noter que certains présentéistes ne parleront pas de leur maladie et sauront comment adapter leur travail en fonction de leurs problèmes de santé.
    • Les ressources et les interventions en faveur de l’adoption du présentéisme fonctionnel doivent être flexibles et adaptables aux besoins individuels.
    • Une culture organisationnelle ouverte et confiante permet également aux présentéistes d’explorer les ressources appropriées sans crainte de représailles.

Favorisez la collaboration entre les responsables et les salariés dans le cadre de la définition d’objectifs

  • Les responsables et les salariés peuvent identifier et définir ensemble des objectifs et des attentes clairs afin que les présentéistes puissent consacrer leur énergie aux tâches et priorités les plus importantes.
  • Cette approche doit être dirigée par les salariés et refléter des objectifs et des attentes raisonnables fondés sur leur compréhension de leur propre état de santé et de leurs capacités réelles. Un responsable doit aborder cette collaboration dans l’établissement d’objectifs avec discrétion et sensibilité et ne pas imposer d’objectifs directs et d’attentes aux salariés.

Assurez-vous que les responsables et les salariés puissent identifier les ressources organisationnelles disponibles pour gérer leur état de santé

  • Les organisations peuvent mettre à disposition les politiques décrivant leurs attentes en cas de maladie via des portails en ligne ou dans des zones à fort achalandage. En adaptant la charge de travail et les tâches en fonction de l’état de santé, le responsable et les collègues qui soutiennent le salarié malade contribuent à instaurer un environnement positif qui favorise le présentéisme fonctionnel.
  • Des directives claires aideront les responsables à identifier les ressources existantes et à soutenir les salariés sans qu’ils aient besoin de se confier. Une liste de ressources organisationnelles peut également être mise à la disposition des responsables sur le lieu de travail.

Les programmes mis en place sur le lieu de travail peuvent aider les présentéistes à adopter le présentéisme fonctionnel.

  • Le présentéisme thérapeutique peut être utilisé dans le cadre d’un retour au travail après une absence pour cause de maladie ou pour aider les salariés à gérer une situation personnelle difficile et temporaire. Cette démarche nécessite une discussion entre le salarié et son responsable ou l’équipe de la médecine du travail et des ressources humaines lorsqu’il est prêt à retourner au travail. Pour les présentéistes atteints d’une maladie de longue durée, l’objectif consiste à transformer le présentéisme thérapeutique en présentéisme fonctionnel dans le cadre du plan de retour au travail.
  • Les programmes d’aide aux salariés peuvent contribuer à élaborer et mettre en œuvre des politiques et des programmes de retour au travail et offrir de l’aide en matière de santé sans que les salariés n’aient besoin de divulguer leur(s) problème(s) de santé.
  • Orienter les employés vers d’autres ressources, comme les médecins du travail, l’aide sociale ou les lignes d’assistance téléphonique.

 

Proposez des modalités de travail flexibles

  • La flexibilité peut prendre plusieurs formes : choix des tâches professionnelles, délais négociables, horaires ou lieu de travail, etc. Il est important que les personnes concernées sachent qu’elles peuvent ajuster temporairement leur travail afin d’améliorer leur santé.

 

POUR CITER CETTE INTERPRÉTATION SCIENTIFIQUE GLOBAL-WATCH

Karanika-Murray, M., Biron, C., Sharpe, K., Labrecque, M.E. (2019). Le présentéisme contribue-t-il à la santé et la performance? Interprétation scientifique Global-Watch disponible sur www.global-watch.com

POUR CITER L’ARTICLE ORIGINAL DES AUTEURS DE L’ÉTUDE

Karanika-Murray, M. & Biron, C. (2019). The health-performance framework of presenteeism: Towards understanding an adaptive behaviour. Human Relations, 1-20. https://doi.org/10.1177/0018726719827081

Références

1. Hagger, M., Hardcastle, S., Chater, A., Mallet., Pal, Chatzisarantis, N. (2014). Autonomous and controlled motivational regulations for multiple health-related behaviors: between- and within-participants analyses (Régulations motivationnelles autonomes et contrôlées dans le cadre de comportements multiples liés à la santé : analyses entre et parmi les participants). Human Psychology and Behavioral Medicine, 565-601. doi : 10.1080/21642850.2014.912945

Pierre Breton
Author: Pierre Breton

Pin It on Pinterest