Retourner au travail après les vacances

n’est pas de tout repos!

Ce document est réservé à l'usage exclusif de et ne peut faire l'objet d'aucune autre utilisation ou diffusion auprès de tiers. Tous droits réservés, Global-Watch ®

 

Interprétation scientifique

Selon le philosophe américain Elbert Green Hubbard : « On n’a jamais autant besoin de vacances que lorsqu’on en revient »! Cette citation reflète parfaitement un problème actuel qui est très peu abordé, mais qui nous affecte pourtant tous, soit les difficultés liées au retour au travail après les vacances. Que vous aimiez ou non votre emploi, retourner au travail après une période d’absence pose des défis qui ne sont pas nécessairement pris en considération par les employés et les employeurs, et qui peuvent avoir des conséquences néfastes pour les employés et le milieu de travail.  

Pour mieux comprendre les enjeux qui entourent cette question, nous avons interprété un article par Sousa et Gonçalves (2019) qui cherchait à identifier (1) les stratégies utilisées par les employés pour surmonter les difficultés qui se présentent au retour au travail après les vacances, (2) les émotions et sentiments qui y sont liés et (3) les stratégies mises en place par les employeurs pour faciliter le retour des employés.

Experte

Marie-Michelle GOUIN, professeure adjointe en management et gestion des ressources humaines, Université de Sherbrooke

 

Rédacteurs

Étienne FOUQUET, assistant de recherche, Université de Sherbrooke

Marie-Élise LABRECQUE, professionnelle de recherche, Université de Sherbrooke

Cette initiative a été rendue possible grâce à une collaboration avec l’Université de Sherbrooke.

QU’ENTEND-ON PAR : vacances?

Dans cette étude, les vacances concernent toute période où l’employé est rémunéré tout en n’étant pas dans son milieu de travail pour des raisons de santé ou de bien-être. Cette période est souvent caractérisée par l’effet vacances : une sensation de bien-être et de bonheur généralisée. Cependant, cet effet tend à se dissiper au retour à la routine de travail et à la vie de tous les jours. C’est ce qui s’appelle le cycle des vacances.

 

Référence complète

Sousa, C., et Gonçalves, G. (2019). Back to work bang! Difficulties, emotions and adjustment strategies when returning to work after a vacation. The International Journal of Human Resource Management, 1-22.

Méthode

Pays : Portugal
Participants : 93
Durée des vacances : 2 semaines ou plus
Âge moyen des participants : 36 years
Sexe des participants : 66% de femmes, 34% d’hommes

Pourquoi le Portugal?
La région d’Algarve, au Portugal, accueille un nombre important de touristes. En période estivale, la région voit sa population tripler grâce au tourisme, ce qui en fait un lieu idéal pour étudier les enjeux entourant le retour au travail. En effet :

  • l’atmosphère générale de l’endroit rend le retour au travail potentiellement plus difficile pour les résidents (trop de trafic, chaleur trop élevée, obligation d’aller travailler alors que d’autres profitent du beau temps);
  • ses habitants peuvent profiter de l’atmosphère festive une fois le travail terminé (en se rendant sur les plages de l’Algarve).

Méthode utilisée :
Des entrevues semi-structurées ont été réalisées avec 93 participants. Ces derniers ont été priés de définir les difficultés rencontrées lors de leur retour au travail après une période de vacances, les émotions et sentiments liés à ce retour et les stratégies mises en place pour surmonter ces difficultés.

QUELS SONT LES RÉSULTATS DE L’ÉTUDE?

Cet article avait trois objectifs : (1) identifier les principales difficultés liées au retour au travail après les vacances selon les témoignages des employés, (2) identifier les émotions et sentiments associés au retour au travail et (3) les stratégies utilisées pour surmonter les émotions négatives.

1. Quatre principales difficultés identifiées

        1. Difficultés liées au travail : reprendre la routine, respecter les horaires de travail, gérer le travail accumulé;

2. Difficultés au niveau social : revenir à une culture/atmosphère organisationnelle différente du foyer, changer ses habitudes, réintégrer son équipe de travail;

3. Difficultés générales : conciliation travail-vie personnelle difficile, manque de temps et de disponibilité pour la famille et les loisirs, fatigue;

4. Manque d’identité : perte de l’identité collective avec les collègues et l’organisation, sentiment d’avoir été exclu(e) des évènements qui se sont produits durant son absence.

2. Émotions et sentiments associés au retour au travail

Différents sentiments et émotions ressortent des entrevues avec les participants. Certains sont négatifs et d’autres positifs.

Anxiété
Humour noir
Fatigue
Découragement
Tristesse
Stress
Irritabilité
Manque de motivation
Mécontentement
Inquiétude
Nostalgie
Résignation

Bonheur
Joie
Sérénité
S’ennuyer de ses collègues
Détente
Enthousiasme
Curiosité

De toutes les émotions, l’anxiété est la plus fréquemment mentionnée, avant ou après le retour au travail :

  • La veille du retour au travail : les facteurs qui contribuaient à la montée de l’anxiété étaient le retour à un horaire de travail, les erreurs et la peur associée à des changements potentiels dans le milieu de travail;
  • Une fois de retour au travail : les facteurs qui contribuaient le plus fréquemment à la montée de l’anxiété étaient l’accumulation de travail, l’organisation des tâches, le manque de concentration et les réactions des collègues.

3. Stratégies utilisées pour surmonter les émotions négatives

Plusieurs stratégies ont été utilisées par les employés pour surmonter les émotions et sentiments négatifs.

Stratégies utilisées pour surmonter les sentiments négatifs :

  • La résignation;
  • Maintenir une attitude positive;
  • Rester concentré(e) sur le travail à effectuer;
  • La planification;
  • Les passe-temps.

Stratégies utilisées pour surmonter l’anxiété :

  • Planifier ses activités quotidiennes et hebdomadaires avec l’aide des membres de sa famille (repas, tâches ménagères, magasinage, etc.);
  • Établir des priorités et prioriser les projets en retard.

 

Stratégies utilisées pour surmonter les difficultés liées à la gestion des tâches ménagères et familiales :

  • Planifier les activités pour réduire le stress et ainsi rétablir l’équilibre dans la conciliation travail-vie personnelle;
  • Organiser les activités quotidiennes et hebdomadaires à l’avance et, dans la plupart des cas, avec l’aide des membres de sa famille.

 

Stratégies utilisées pour surmonter les difficultés liées à la gestion des tâches professionnelles :

  • Établir des priorités;
  • Accorder la priorité aux projets en retard.

Stratégies déployées par l’employeur pour aider les employés à s’adapter à leur retour :

  • Les participants à cette étude ont tous mentionné que leur employeur n’a rien fait pour faciliter le réajustement des tâches lors de leur retour au travail.
  • Les employés qui ont participé à cette étude s’attendaient tous à ce que leur employeur communique clairement et rapidement toute information concernant ce qui s’était déroulé durant leur absence.

PISTES DE MESURES POUR LES EMPLOYEURS

Prévenez le manque d’informations ressenti par les employés après leur retour au travail.

  • À leur retour au travail, organisez des réunions d’information avec vos employés afin de les informer de tout ce qui s’est déroulé pendant leur absence;
  • Mettez en place un nouveau processus de resocialisation pour favoriser une meilleure réintégration;
  • Gardez en tête que tous les employés n’ont pas nécessairement besoin de la totalité de l’information. En effet, un surplus d’informations peut créer une surcharge pour l’employé. Il vaut donc mieux cibler les informations pertinentes au cas par cas.

Renforcez le soutien offert par l’organisation

  • Durant les vacances, l’organisation devrait éviter les appels et les courriels en dehors des heures de travail;
  • Lors du retour au travail, établissez des pratiques de conciliation travail-vie personnelle afin de faciliter le rétablissement de la routine;
  • Restez à l’affût des difficultés potentielles auxquelles un employé pourrait faire face lors de son retour au travail et communiquez-lui les options disponibles en matière de soutien.

Améliorez le processus de réimplantation des employés

  • Offrez un horaire plus flexible ou assignez des tâches moins complexes et moins lourdes durant les premiers jours suivant le retour au travail. Cela peut aider les employés à se réajuster à la routine de travail.

REMARQUES DE NOS EXPERTS

Comme mentionné ci-dessus, les vacances sont une des mesures qui peuvent être utilisées pour favoriser la santé et le bien-être des employés. Dans une optique plus large, avoir la possibilité de « refaire le plein » peut contribuer à la santé organisationnelle. Les difficultés générales rencontrées lors du retour au travail peuvent paraître paradoxales : comment les vacances annuelles, qui participent à rendre possible la conciliation travail-vie personnelle, peuvent-elles donner lieu à de telles difficultés? De manière « pratico-pratique », la question essentielle est : les difficultés répertoriées par les rédacteurs peuvent-elles être prévenues?

Il semble en effet possible de prévenir ces difficultés […] avec un minimum de planification, de flexibilité, de communication et de soutien.

Une planification du retour de vacances combinée à une diminution des heures ou de la charge de travail pourrait éviter les difficultés rapportées dans cette étude en matière de conciliation travail-vie personnelle.

Les milieux de travail peuvent mettre plusieurs mesures en place pour que leurs employés disposent de plus de flexibilité en matière d’horaires ou de gestion des tâches :

 – Des accommodements en matière de temps de travail[1], connus pour faciliter la conciliation travail-vie personnelle et ainsi offrir des options de travail personnalisables (ex. : horaires de travail flexibles ou utilisation d’heures accumulées).

 – De l’adaptabilité dans l’organisation du travail, qui permettra aux employés d’avoir une certaine flexibilité dans l’organisation de leur travail. Ils pourraient, par exemple, partager certaines tâches avec leurs collègues.

De manière concrète, l’employé qui a plus de flexibilité dans l’organisation de son travail peut collaborer avec ses collègues avant ses vacances et leur assigner des tâches importantes durant son absence. En prévision de son retour, l’employé peut établir une liste du travail à faire et planifier une période de transition en réorganisant certaines de ces tâches durant les premiers jours de son retour. Cette période lui permettrait de s’acclimater de nouveau au milieu de travail, de répondre à ses courriels et si nécessaire, de mieux répondre aux urgences. Cette possibilité de planifier son retour est intéressante pour les vacances : celles-ci peuvent être plus facilement planifiées que d’autres types d’absences, tels que les congés maladie. Au total, les deux mesures mentionnées ci-dessus peuvent être mises en place non seulement pour faciliter le retour au travail après les vacances, mais aussi pour favoriser la conciliation travail-vie personnelle.

Communication et soutien : bonnes pratiques pour prévenir l’anxiété

L’article mentionne également que les employés ressentent fréquemment de l’anxiété lorsqu’ils retournent au travail après des vacances. À cet égard, il a été prouvé que lorsqu’un employé revient au travail après un congé pris en raison d’une incapacité, il est judicieux d’établir une bonne communication, car cette dernière permet d’amorcer un dialogue sur les inquiétudes et les attentes de tous lors du retour au travail. Faciliter le partage des angoisses au retour du travail (par exemple, dans le cadre d’un dîner de retour de vacances) renforce le lien avec le milieu de travail et peut également aider à trouver des solutions à tout problème qui pourrait survenir. De fait, la communication est de manière générale indissociable du soutien, également reconnu pour faciliter la conciliation travail-vie personnelle.

Quelques nuances et détails supplémentaires

Notez bien que selon le pays et la région concernés, les vacances sont encadrées par divers règlements, ce qui fait varier leur durée (ex. 4 semaines au Portugal, 5 semaines en Suède et en France, 2 à 3 semaines au Québec). Sachant que le retour au travail qui suit une absence prolongée est en général plus complexe que celui qui suit une courte absence, il paraît essentiel d’adapter les pratiques choisies au contexte.

POUR CITER CETTE INTERPRÉTATION SCIENTIFIQUE GLOBAL-WATCH

Gouin, M.-M., Fouquet, É., Labrecque, M.-E. (2019). Retourner au travail après les vacances n’est pas de tout repos!. Interprétation scientifique Global-Watch disponible au www.global-watch.com

POUR CITER L’ARTICLE ORIGINAL DES AUTEURS DE L’ÉTUDE

Sousa, C., et Gonçalves, G. (2019). Back to work bang! Difficulties, emotions and adjustment strategies when returning to work after a vacation. The International Journal of Human Resource Management, 1–22.

Pin It on Pinterest