Travailleurs âgés : une valeur ajoutée

Ce document est réservé à l'usage exclusif de et ne peut faire l'objet d'aucune autre utilisation ou diffusion auprès de tiers. Tous droits réservés, Global-Watch ®

Interprétation scientifique

Dû au vieillissement des travailleurs actifs, de nombreuses organisations connaîtront d’importants déclins démographiques au cours des vingt prochaines années, qui pourraient créer une pénurie de main-d’œuvre. En raison de l’augmentation de l’espérance de vie, mêlée à une extension progressive de ce qui a traditionnellement été considéré comme l’âge de la retraite à 65 ans, les travailleurs âgés représentent une proportion croissante de la main-d’œuvre actuelle. De nombreuses organisations ne sont pas prêtes à affronter ni à tirer profit de ce changement démographique et certaines créent des barrières qui entravent l’engagement et la rétention de ces travailleurs. Comment, dès lors, arriver à tirer le meilleur de cette situation ?

Pour répondre à cette question, nous avons interprété l’étude de Heisler et Bandow, publiée en 2018, qui visait à identifier diverses façons pour les organisations de maintenir l’engagement et favoriser la rétention des travailleurs âgés dans le but de répondre aux besoins de main-d’œuvre et d’améliorer la performance organisationnelle.

Conseillère experte

Diane-Gabrielle TREMBLAY, professeure, École des sciences de l’administration (ESA) – Université TÉLUQ

Auteurs

Étienne FOUQUET, auxiliaire de recherche, Université de Sherbrooke

RACHÈLE HÉBERT, professionnelle de recherche, Université de Sherbrooke

JOSÉE CHARBONNEAU, auxiliaire de recherche, Université de Sherbrooke

Cette initiative a été rendue possible grâce à une collaboration avec l’Université de Sherbrooke.

QU’ENTEND-ON PAR ENGAGEMENT ?

L’engagement réfère au lien affectif que le travailleur développe envers ses collaborateurs, son travail et l’organisation. Il favorise la rétention et fournit travailleurs une raison de venir travailler chaque jour.

Les auteurs relèvent des caractéristiques de l’emploi à considérer pour cultiver l’engagement des travailleurs, telles que la variété des compétences, la signification de la tâche, l’autonomie et la rétroaction :

  • La variété des compétences fait référence à la mesure dans laquelle l’emploi permet au travailleur d’utiliser une variété de compétences qu’il possède.
  • L’identification et la signification de la tâche font référence à l’importance perçue du travail accompli (sens accordé au travail effectué).
  • L’autonomie réfère au degré de liberté accordé au travailleur dans l’accomplissement de son travail/ses tâches.
  • La rétroaction réfère aux informations reçues quant aux résultats du travail accompli. Cela permet au travailleur d’évaluer l’efficacité dans son rapport effort-performance.

Il est important de noter que l’engagement au travail ne se construit pas en fin de carrière, mais tout au long de celle-ci. Ainsi, il faut surtout miser sur le maintien et l’amélioration de l’engagement des travailleurs âgés.

Que révèlent les résultats de l’étude?

7 facteurs pour lesquels les travailleurs qui avancent en âge souhaitent repousser l’âge traditionnel de la retraite

Le tableau ci-dessous décrit les 7 facteurs proposés par les auteurs qui justifient le besoin de travailler plus longtemps.

Facteurs

Pistes d’interprétation

Demeurer actif

  • Certains travailleurs âgés souhaitent demeurer actifs physiquement et mentalement.
  • Ceux qui demeurent actifs ont tendance à être en meilleure santé.

Besoin d’interactions sociales

  • Beaucoup de travailleurs âgés apprécient la camaraderie de leurs collaborateurs.
  • Pour plusieurs, le travail procure un sentiment de fraternité, de communauté et d’affiliation qu’ils n’auront pas lors de la retraite.
  • Pour certains, il existe également une perception selon laquelle l’inclusion sociale au travail représente un statut plus élevé et évite d’être perçus comme « paresseux ».

Ce que représente le travail en soi

  • Certains travailleurs âgés souhaitent continuer à travailler simplement parce qu’ils aiment le travail et qu’ils aiment ce qu’ils font.
  • Travailler plus longtemps est un choix de vie qui s’avère plus motivant que les activités de loisirs à la retraite.

Développement personnel

  • Certains travailleurs âgés ont le désir de s’engager dans une nouvelle et différente carrière.
  • Cela peut impliquer d’être muté dans un nouveau secteur ou département de l’organisation, et pourrait inclure un changement de titre d’emploi.
  • Certains travailleurs âgés veulent simplement continuer à apprendre.

Donner au suivant

  • Se sentir indispensable et le désir d’aider les autres est important pour certains travailleurs âgés.
  • Ceux moins susceptibles d’avoir des enfants à la maison considèrent le travail comme une occasion d’être utile et de se sentir indispensable.

Besoin financier

  • Dans une moindre mesure, la recherche d’une sécurité financière peut expliquer que certains travailleurs demeurent au travail à un âge plus avancé. C’est notamment le cas aux États-Unis, en conséquence de la crise financière de 2008, des fluctuations économiques et de l’augmentation du coût de la vie. Toutefois, le besoin financier n’est pas une préoccupation considérable en général auprès des travailleurs âgés ; la plupart mentionnent demeurer au travail pour des besoins de rester actif, de développement personnel, de contribution à la société et de partage des connaissances aux travailleurs plus jeunes bien avant de mentionner d’inquiétudes financières.

Besoin de protection en santé

  • Dans une moindre mesure, la recherche d’une protection en santé peut être une raison de conserver un emploi à un âge plus avancé. C’est notamment le cas aux États-Unis, par exemple, où les protections santé sont privées et fournies par les employeurs. C’est toutefois moins le cas au Canada, par exemple, à cause de l’assurance maladie.

Pistes d’action pour les employeurs

Les auteurs proposent des actions simples et pratiques pour maintenir l’engagement et favoriser la rétention des travailleurs âgés.

Pistes d’actions

Précisions

Favoriser la rétention

Établir des modalités de travail souples

  • Offrir des possibilités de retraite progressive, télétravail, horaires flexibles, travail à temps partiel, emploi saisonnier.

Mettre en place un environnement de travail adapté

  • Revoir les régimes d’avantages sociaux pour s’assurer qu’ils offrent des protections qui s’appliquent également aux travailleurs plus âgés (les protections en santé, par exemple, peuvent différer selon l’âge. Il en va de même pour les régimes d’épargne retraite).
  • Offrir aux travailleurs des possibilités de contributions salariales à hauteur variées pour leur permettre d’allouer davantage d’argent à la retraite ou aux soins de santé que d’autres avantages.
  • Revoir les politiques et les pratiques internes qui impactent les travailleurs âgés : planification de la main-d’œuvre selon l’âge.
  • Promouvoir une culture inclusive et organisez des formations sur la diversité pour atténuer l’âgisme et les stéréotypes associés.
  • Instituer des programmes de bien-être pour aider à maintenir le bien-être physique et mental.
  • Si le travail est exigeant physiquement, favoriser l’ergonomie des postes et des caractéristiques du travail pour les adapter aux capacités physiques des travailleurs âgés

Maintenir l’engagement

Favoriser l’autonomie

  • Identifier les expériences d’emploi « autonomes » pour les retraités (p. ex. : consultants ou d’entrepreneurs indépendants).
  • Encourager les travailleurs âgés à utiliser leurs expériences de façon significative pour atteindre les objectifs de l’organisation et effectuer des tâches connexes.
  • Fournir des environnements de travail flexibles qui permettent aux travailleurs âgés de s’acquitter de leurs responsabilités professionnelles à leur propre rythme.

Varier les tâches

  • Offrir des opportunités de perfectionnement professionnel (ex. formation) et de nouvelles expériences de travail.
  • Établir des groupes de travail intergénérationnels avec des tâches d’équipe.
  • Créer des affectations sur des projets axés sur la résolution de problèmes organisationnels réels.

Valoriser l’expérience et l’expertise

  • Tirer parti des connaissances et de l’expérience existante par le mentorat et le développement d’initiatives de transfert de connaissances.
  • Passer par les travailleurs âgés pour faire le pont entre les anciennes et les nouvelles façons de faire.
  • Identifier et résoudre les problèmes réels vécus en organisation en mobilisant les travailleurs plus âgés pour des emplois clés pour le succès de l’organisation

Fournir de la rétroaction

  • Fournir une communication et une reconnaissance qui démontre l’appréciation et le respect de l’expérience.
  • Fournir des rétroactions positives relatives à la sécurité de l’emploi.

Bâtir la confiance

  • La confiance repose sur la disponibilité des managers/gestionnaires, leurs compétences, la cohérence de leurs décisions avec leurs actions, le maintien de la confidentialité, le traitement impartial de tous les travailleurs et la démonstration d’intégrité et d’ouverture.
  • Les bons leaders créent des environnements qui favorisent des relations de travail dans lesquelles les gens travaillent ensemble efficacement pour atteindre des objectifs communs.
  • La confiance implique de créer des conditions dans lesquelles les travailleurs sentent que leurs collaborateurs se préoccupent de leurs intérêts respectifs.

RECOMMANDATIONS DE NOTRE EXPERTE

Comme le marché du travail dans les pays développés est majoritairement caractérisé par une économie de services, les travailleurs âgés sont précieux pour les organisations, du fait qu’ils ont cumulé au fil des années une expérience de travail solide et une grande efficacité dans leur travail.

Il faut cependant être prudent avant de conclure qu’ils ont de la difficulté à suivre le rythme et qu’ils ressentent un besoin de diminuer leurs charges de travail. Cette conclusion précoce amène trop souvent vers des solutions de rétention inefficaces. Comme il a déjà été dit, les travailleurs âgés semblent beaucoup moins intéressés à rester au travail pour des questions financières et de santé que pour demeurer actifs, contribuer à la société et continuer à se développer. Leur engagement change avec le temps, mais il n’est pas nouveau.

Plutôt, on remarque qu’ils cherchent à prendre leur temps pour bien faire ce qu’ils ont à faire et qu’ils sont meilleurs pour déterminer la priorité des tâches. Ainsi, il convient mieux d’offrir une flexibilité dans le travail, comme des heures flexibles ou du télétravail, par exemple, pour les encourager à rester en emploi. Cela leur permet de profiter davantage de leur vie personnelle tout en profitant des bienfaits que leur apporte le travail.

 

POUR CITER CETTE INTERPRÉTATION SCIENTIFIQUE GLOBAL-WATCH

Tremblay, D.-G., Fouquet, E., Hébert, R., Charbonneau, J. (2018). Travailleurs âgés : une valeur ajoutée. Interprétation scientifique Global-Watch disponible au www.global-watch.com

POUR CITER L’ARTICLE ORIGINAL DES AUTEURS DE L’ÉTUDE

Heisler, W. & Bandow, D. (2018). Retaining and engaging older workers: A solution to worker shortages in the US. Business Horizons, 61(3), 421-430.

Aussi disponible sur global-watch.com

Pierre Breton
Author: Pierre Breton

Pin It on Pinterest