VEILLE SCIENTIFIQUE

Du milieu universitaire…
aux organisations

Global-Watch accélère le transfert de connaissances entre les milieux universitaires et les organisations sur les différents aspects touchant la santé, la qualité de vie et la performance au travail.

Veille scientifique


Analyse comparée des normes et des guides en santé mentale au travail : comprendre leurs avantages et inconvénients

Il existe plusieurs guides et normes internationaux à la disposition des employeurs afin de bien encadrer la prévention et les interventions en santé mentale au travail. Mais qu’en est-il de l’efficacité de ces normes et guides? Lesquels correspondent le mieux aux besoins d’une organisation? Sur quels critères doit-on porter notre attention pour choisir une norme?

Facteurs de risques au travail

Lorsqu’il est question de santé au travail, il est connu que les facteurs de risques sont étroitement associés aux problèmes de santé mentale, aux troubles musculo-squelettiques et aux maladies cardiovasculaires, ce qui peut avoir des conséquences socioéconomiques importantes pour les organisations.

Servir avec le sourire, plus facile à dire qu’à faire !

Rares sont ceux qui n’ont jamais eu à contacter une organisation dans un moment de frustration. La journée d’un agent de service à la clientèle consiste la plupart du temps à gérer les émotions négatives des clients, mais toujours avec le sourire. Le sourire, bien qu’il puisse être authentique, peut aussi servir de façade, surtout dans un contexte où le travail d’un salarié l’exige. Ce masque peut toutefois devenir épuisant. Ce phénomène n’est pas nouveau dans la recherche et porte le nom de travail émotionnel.

Tâches illégitimes qui contaminent le travail

L’attribution des tâches en entreprise constitue un exercice de management/direction si commun et routinier qu’il ne nous vient pratiquement jamais à l’esprit de remettre en question nos façons de faire en la matière. L’exercice ne pose d’ailleurs généralement pas de problème, mais c’est lorsque les salariés se voient attribuer des tâches qui ne relèvent pas de leur expertise ou des tâches qui leur semblent… inutiles. Elles affectent directement son bien-être, le plaçant dans une situation professionnelle inconfortable.

Et si on s’occupait aussi de la santé psychologique des managers?

Si nous savons d’ores et déjà que le manager joue un rôle clé dans la santé psychologique de ses salariés par les comportements qu’il adopte, interroger le rôle des salariés envers la santé de leur propre manager s’avère plus inusité. Pourtant, les managers font partie des corps d’emploi qui présentent les niveaux de stress les plus élevés. De quelle manière les salariés peuvent-ils concrètement contribuer à la santé psychologique de leurs managers?

Reconnaître et prévenir la fatigue au travail… avant qu’un incident se produise!

La fatigue au travail affecte un nombre important de salariés/employés à travers le monde. Elle se situe au troisième rang des problèmes de santé les plus rapportés en Europe , et plus d’un travailleur états-unien sur cinq affirme ressentir de la fatigue au travail. Or, en plus d’affecter la qualité de vie des personnes et d’affaiblir leur système immunitaire, la fatigue au travail engendre également des coûts importants.

La santé financière des milléniaux : un appel à l’aide

L’arrivée sur le marché du travail des milléniaux (nés entre les années 1980 et 2000) ne se fait pas sans bouleversements. Ils imposent un certain nombre de changements dans les façons de travailler, notamment par leur utilisation accrue des technologies. Ils diffèrent en plusieurs points des générations précédentes : leur style de consommation, qui se fait davantage en ligne, leur plus grande difficulté à séparer vie professionnelle et vie personnelle ainsi que la gestion de leurs finances personnelles. Cette dernière représente une source importante de stress, exacerbée par l’accumulation combinée de dettes d’études et du crédit.

Travailleurs âgés : une valeur ajoutée

Dû au vieillissement des travailleurs actifs, de nombreuses organisations connaîtront d’importants déclins démographiques au cours des vingt prochaines années, qui pourraient créer une pénurie de main-d’œuvre. En raison de l’augmentation de l’espérance de vie, mêlée à une extension progressive de ce qui a traditionnellement été considéré comme l’âge de la retraite à 65 ans, les travailleurs âgés représentent une proportion croissante de la main-d’œuvre actuelle.

Job crafting et leisure crafting, des moteurs de création de sens et d’engagement au travail

Le caractère dynamique et changeant des contextes de travail actuels soumet les salariés/employés à de nouveaux défis de performance et d’adaptation, lesquels peuvent influencer négativement leur engagement envers le travail. Le job crafting (façonnement de son emploi) devient ainsi une pratique de plus en plus répandue auprès des salariés/employés qui cherchent à créer du sens dans leur travail à partir de leurs occupations professionnelles.

Retour au travail durable de personnes ayant un trouble mental commun : miser sur les ressources disponibles

Lorsque des salariés/employés atteints d’un trouble mental commun (TMC) retournent au travail après une période d’absence, leur maintien en emploi ― ou le retour au travail durable (RATD) ― représente un enjeu important pour l’individu comme pour l’organisation. Dans l’atteinte du RATD, une meilleure compréhension des conditions gagnantes est essentielle.

Le changement participatif pour réduire l’insécurité

Tout changement organisationnel vient avec son lot de craintes et d’insécurités, tant pour les managers/gestionnaires que pour les salariés/employés. Bien que de nombreuses recherches ont été effectuées sur la thématique du changement au cours des dernières années, son impact sur l’insécurité des salariés/employés n’a reçu que peu d’attention. Comment gérer cette insécurité et diminuer ses conséquences négatives sur l’organisation?

Quand sens et satisfaction au travail riment avec bonne santé mentale

Le sens au travail est un phénomène de plus en plus populaire lorsqu’il est question de la santé organisationnelle. Plus précisément, il semblerait que le sens au travail, lorsque celui-ci vient de pair avec la satisfaction au travail, améliore la santé mentale des salariés/employés. En quoi ces mécanismes sont-ils interreliés et quels bénéfices les organisations peuvent-elles en retirer?

Quand le travail rend malade et que les malades sont au travail

Que savons-nous du présentéisme au travail? Il est reconnu que le présentéisme est plus coûteux que l’absentéisme pour les organisations. Pourtant, il n’est que rarement mesuré dans les milieux de travail bien qu’il soit un important indicateur de la santé des salariés. Le présentéisme, c’est le cercle vicieux du travail qui rend les salariés malades et de ces mêmes salariés malades qui se présenteront au travail de façon moins productive.

Seulement 10 minutes de pause à l’extérieur pour réduire le stress

Que ce soit la méditation, les techniques de respiration ou le yoga, les approches individuelles de gestion du stress jouissent d’une popularité grandissante au sein des organisations. Profiter de l’environnement extérieur pour prendre les pauses au travail serait particulièrement bénéfique pour réduire le stress. Quels en sont les effets et comment les introduire au sein de votre organisation?

Et si être un père épanoui permettait d’être un salarié satisfait?

Concilier le travail et la vie familiale est l’un des défis de l’heure pour les salariés et les organisations. Aujourd’hui, de nombreux hommes en emploi souhaitent être reconnus et soutenus dans leur rôle parental. Être un père épanoui, c’est aussi être un salarié plus satisfait. Les organisations ont tout intérêt à mettre en place des moyens concrets pour favoriser la conciliation travail-famille et ainsi améliorer l’enrichissement travail-famille.

Pin It on Pinterest